La cicindèle purpurine

Un esprit d'innovation plus grand que nature

L'oeuvre de Louis Jobin

Le célèbre artiste Louis Jobin réalise, en 1886, une cicindèle purpurine selon les indications de Léon Provancher. Cette maquette 70 fois plus grande que l'insecte original démontre bien l'esprit d'innovation de l'abbé Provancher et comment ses démarches sont orientées vers le progrès de l'éducation et de l'avancement des sciences par des moyens variés. Ses projets de tableaux, de société et de musée d'histoire naturelle en témoignent aussi.

 

Cicindela purpurea Oliv.
Cicindèle purpurine
Notre propre modèle

Plus de 126 ans plus tard, La Maison Léon-Provancher réalise son propre modèle de cicindèle sous forme de bricolage éducatif. Notre maquette, seulement 10 fois plus grande que l'insecte original, permet de se familiariser avec la taxonomie et l'anatomie de l'animal en plus d'exprimer son côté créatif.

Pour fabriquer votre cicindèle, il suffit de colorer, décortiquer et d'assembler les 6 parties de l'insecte. Le coléoptère fait de papier lourd est déjà prédécortiqué pour faciliter la découpe et éviter le bris de pièces délicates. Pour obtenir un modèle réaliste, n'oubliez pas de plier les pattes aux trois endroits marqués par les flèches, soit au centre, entre le fémur et le tibia, et entre le tibia et le tarse.


 


      



  


Pour aller plus loin


La cicindèle purpurine est un coléoptère qui fait partie des carabidés, une famille de prédateurs terrestres regroupant près de 40 000 espèces différentes. Malgré sa vaste distribution en Amérique du Nord, elle n'est pas commune localement et on ne la trouve pas facilement. Ses périodes d'activité principales sont le printemps et l'automne, mais son observation est aussi possible en été. Elle se nourrit d'insectes qu'elle capture avec ses mandibules en forme de faucilles. La larve s'enfouit verticalement dans le sol et laisse dépasser ses mâchoires qui lui servent de piège pour capturer les insectes qui y mettraient les pattes. Lorsqu'une proie est immobilisée, la larve l'amène vers le fond de son terrier pour la dévorer. Mesurant entre 13 et 16 mm, l'adulte, aux reflets iridescents, possède sur sa carapace des motifs très caractéristiques. Pour chasser, la cicindèle préfère les milieux ouverts mais reste toutefois à proximité d'un couvert végétal où elle pourrait prendre la fuite en cas d'attaque.

Pour voir une photo de cicindèle purpurine :

Cliquez ici







Téléphone : 418-650-7785 | Télécopieur : 418-650-1272 | info@maisonleonprovancher.com
1435, rue Provancher, Québec (Québec) G1Y 1R9

Orage communication.com graphisme et Internet